Pendant les périodes de confinement il est encore plus important de conserver une activité physique et une alimentation équilibrée. Nous vous proposons aujourd’hui de faire un point avec l’Inserm sur une maladie méconnue : la maladie du “soda”.

Certains l’appellent la maladie du soda, d’autres la maladie du foie gras. Mais son vrai nom, c’est la stéatohépatite non alcoolique, ou NASH pour non-alcoholic steatohepatitis. Elle correspond à une accumulation de graisse dans le foie, associée à une inflammation de l’organe. Avec le temps, la maladie cause de graves dégâts, les mêmes que ceux provoqués par une consommation chronique d’alcool. Et au bout du compte, les dangers vitaux sont identiques : cirrhose et cancer du foie.

Pour lire l’article complet sur le site de l’Inserm cliquez ici